Curyeux Blog

L’anisocorie, est-ce grave docteur?

août 14,2014 By steve azoulay
Les pupilles sont les petits trous noirs sur l’iris, partie colorée de l’oeil. La lumière entre dans les pupilles pour fixer des images sur nos rétines au fond des yeux. Lorsqu’il manque de lumière, elles se dilatent pour en faire pénétrer davantage dans l’oeil et inversement, elles vont rapetisser, se constricter, s’il y a beaucoup de lumière pour protéger les yeux. Les pupilles sont un peu comme le diaphragme d’une caméra.  L’anisocorie est le fait d’avoir les pupilles de diamètres inégaux. Il faut savoir qu’environ 1 personne sur 5 présente une anisocorie physiologique dans la population, ce qui signifie que pour ces gens l’inégalité entre leurs pupilles n’est pas problématique en soi. Par contre plus rarement cette inégalité de taille entre les pupilles peut cacher des problèmes plus graves : AVC, problèmes neurologiques, un anévrisme intracrânien, une tumeur, un traumatisme, des maladies systémiques comme le diabète ou l’hypertension, etc. Certains médicaments ou autres substances peuvent aussi modifier le diamètre des pupilles. Si vous notez une anisocorie chez vous ou vos proches, en cas de doute vaut toujours mieux la faire vérifier en consultation. Essayer de noter le moment où vous l’avez remarquée pour la première fois, ce qui aidera nos optométristes. La vérifications des réflexes pupillaires fait partie des tests de base pour chaque examen visuel complet. Prenez rendez-vous!