Curyeux Blog

COUP d’OEIL SUR L’OIGNON !

septembre 23,2011 By steve azoulay
Tant que l’oignon est intact, vous pouvez le rapprocher de vos yeux et l’observer en détail, il ne vous fera jamais pleurer. Mais même sans être émotif de nature, dès que vous entaillerez sa chaire, vous commencerez à pleurer bien malgré vous. Lorsqu’on coupe un oignon, on détruit ses cellules qui libèrent un enzyme entraînant la formation d’un gaz volatile et lacrymogène. Lorsque ce composé entre en contact avec la première surface qui recouvre nos yeux pour les protéger, les larmes, il se dissout et forme de l’acide sulfurique, extrêmement irritant. Les petits nerfs sensitifs de la cornée réagissent en envoyant un message de douleur au cerveau, qui envoie à son tour un signal pour que l’œil cligne et sécrète davantage de larmes afin de se protéger et se rincer. Mais plus on pleure, plus il y a des larmes propices à la formation d’acide sulfurique qui brûle et fait pleurer, c’est un cercle vicieux.

Comme la substance responsable de l’irritation des yeux s’évapore facilement dans l’air, un petit truc est de couper les oignons sous l’eau courante pour réduire l’inconfort aux yeux. Un autre truc est de couper les oignons dans un sac de plastique transparent, afin de garder cette substance dans le sac, et non vers les yeux, ou encore de porter des lunettes de natation pour se protéger.